quarta-feira, 7 de abril de 2010

Rio compte ses morts

A notícia já tinha chegado até a gente através dos nossos familiares, mas eu achava que era apenas mais uma enchente de chuva de verao, até ver pela internet que desta vez a coisa ficou bem mais feia este ano na cidade do Rio de Janeiro e de Niterói.
Triste... mais ainda em saber que a situaçao se repete a todo ano ...
Bem, os jornais daqui como vcs podem ver abaixo já estao publicizando também. Espero ainda que esta maior evidência do Rio de Janeiro no mundo, por causa da Copa e das Olimpíadas que a cidade está pra sediar, traga os benefícios necessários e urgentes que é o de melhorar a vida da populaçao.

Le mercredi 7 avril 2010 à 16 h 37
Deuil et colère

« L'État de Rio de Janeiro se relève péniblement des pluies diluviennes qui se sont abattues sur le pays lundi et mardi. Mère Nature s'est finalement calmée mercredi, après des intempéries considérées comme les plus importantes l'histoire de la région.
Le nouveau bilan fait état d'au moins 104 morts et de 49 disparus. La majorité des victimes ont péri dans des glissements de boue, dans les quartiers construits à flanc de colline.
Au moins 2000 personnes sont sans abri, selon les autorités.
Profitant de l'accalmie, les secouristes étaient à pied d'oeuvre mercredi pour tenter de retrouver des survivants.
La situation « est meilleure qu'elle n'était hier », a déclaré le maire de Rio, Eduardo Paes. Il a toutefois maintenu l'état d'alerte maximum, décrété mardi. Il juge que les risques de glissement de terrain ne sont pas écartés.
Il a d'ailleurs demandé aux habitants des bidonvilles de quitter les lieux, affirmant que leur « vie est en danger ».
Par ailleurs, la ville est toujours en partie paralysée. Selon notre correspondante au Brésil, Ginette Lamarche, plusieurs commerces n'ont pas rouvert leur porte. Les écoles sont aussi restées fermées pour une deuxième journée.
Un important match opposant le club Flamengo à une équipe du Chili a même été reporté en raison des dommages qu'a subis le stade de Rio.
La situation s'est néanmoins améliorée sur les routes, selon le maire de la Ville. Eduardo Paes a toutefois invité les gens à continuer d'éviter les déplacements. La plupart des rues sont donc désertes, selon l'Agence France Presse.
Mardi, le réseau routier s'était transformé en un mélange de rivières et de torrents et des milliers d'automobilistes étaient restés coincés sur les autoroutes.
Alors que s'entamaient trois jours de deuil national, la presse de mercredi s'est fait l'écho de la frustration de la population. « Le même chaos, les mêmes excuses », a titré le quotidien O Globo. « Les tragédies provoquées par les pluies se répètent depuis 40 ans et les pouvoirs publics n'ont rien fait », écrit le journal.
Plusieurs experts ont attribué le bilan meurtrier à l'urbanisation sauvage sur les flancs de collines et dans les zones inondables. D'autres ont reproché aux autorités de ne pas avoir mis en place de mesures d'évacuation.
Même le président Lula da Silva a critiqué mardi les autorités municipales pour ne pas avoir fait respecter les règles du bâtiment dans la ville, rendant les habitations davantage vulnérables aux glissements de terrain. »

Radio-Canada.ca avec
Agence France Presse, Associated Press et Reuters

Fonte: http://www.radio-canada.ca/nouvelles/International/2010/04/07/005-bresil-rio-compte-morts.shtml

4 comentários:

Patinha. disse...

O impressionante é que desde criança ouço que aquela enchente foi a maior de todos os tempos...que as casinhas cairam com os deslizamentos de terra pq foram construídas em áreas de risco,etc,etc,etc..
E nada muda..ano após ano!
Que pena ver que o descaso anda junto com as intempéries da ''mãe natureza''...quem sabe se mudassem o comportamento e passassem a se importar com o próximo,o povo lá de cima aliviasse a barra naquela região?

Desculpe o desabafo!
Sou carioca e mesmo estando longe não me conformo.
Bjs!

Giselle e Rogério disse...

Pois é, Patinha...infelizmente concordo e compartilho inteiramente de suas palavras e sentimentos.
Bjs!
Giselle

Mariane, Richard e Ricardo disse...

Realmente uma pena!Mas nos últimos tempos a mãe natureza realmente não está aliviando p/ nenhuma região, quase todas as regiões do Brasil estão sendo castigadas pela chuva,até o nosso concierge veio hoje aqui instalar um armário e comentou sobre a situação do Riô e disse lamentável, um lugar tão lindo!

baah ;D disse...

Olá Giselle e Rogério, adorei esse blog - rico em informações.
Vou no pr´ximo ano imigrar com minha filha, e gostaria de saber muitas coisas como, alugar moradia, melhor cidade para ir, se é melhor cidae grande ou pequena, arrumar emprego, fazer equivalência de estudo, etc.

Obriga,
Maria Lucia